2 jours autour du Mont Fuji

Après le marathon de Nagano, l’escapade à Kamakura, on a prévu d’aller, avec nos amis, du côté du Mont Fuji ! Cependant, en attendant de prendre le bus, on fera un petit tour à Tokyo, dans le quartier de Shinjuku, pour taper quelques balles au baseball center et manger un délicieux repas qui était sans doute bourré de somnifère car toute la famille à dormi pendant le trajet… 🙂

Le soir, fort d’une nouvelle énergie, on trouvera un restaurant type « Uebo Sushi« . Les enfants ont adoré voir toutes les petites assiettes arriver sur le petit train 🙂

Jour 1 – Journée vélo

La météo annoncée à l’air mitigée pour aujourd’hui. Beaucoup de nuages le matin et quelques éclaircies l’après-midi. Pas sûr qu’on puisse voir le Mont Fuji. La nuit en dortoir n’a pas été super car on a été réveillé plusieurs fois : 00h30, 3h30, 6h30… Les joies de la vie en communauté sans gêne pour les autres… 😦

Après avoir loué des vélos près de la gare dans une agence, vélo électrique pour Émilie et normaux pour nous, nous voilà partis pour faire le tour du lac Kawaguchiko ! Le vélo le moins cher était à 1500 yens (9 euros) la journée, cela nous change clairement des autres pays d’Asie où on était plus proche de 1 ou 2 euros… 😦

Un peu moins de 20km sont nécessaires pour faire le tour du lac. Vu qu’on va doucement et qu’on prend des photos, cela nous fera probablement la journée. On est parti du côté Est du lac et il y a pas mal de pistes cyclables ou chemins piétons, avec de belles allées avec des cerisiers en fleurs (enfin ce qu’il en reste). C’est très joli et avec le lac à côté c’est très reposant.

On a rejoint le petit parc Oishi, avec ces belles allées de fleurs, où on a fait une pause repas, avec une vue légèrement dégagée sur la grosse montagne. Qui sait, on la verra peut-être…

Environ 20min après, nouvelle pause, sur un immense parking ou terrain vague on ne sais pas trop, mais cette fois-ci non pas pour manger mais pour observer le ciel qui se dégage !! Le spot est vraiment super ! On voit environ 70% du Mont Fuji, avec pas mal de ciel bleu. Vue la matinée, c’est inespéré !

Après une pause d’environ 1h, avec pas mal de photos, où Ria imitait plus ou moins bien un Sumo, et de jeux avec les enfants, on est reparti pour terminer la boucle.

Le reste du parcours est un peu long car il n’y a plus de pistes cyclables. Même Maël s’est endormi sur le siège enfant ! Emilie a été obligé de lui attacher la tête pour ne pas qu’elle tombe 🙂 En mode Pirate ! Et oui, on fait avec les moyens du bord ! 🙂

Avant de rentrer, on s’est arrêté à un Batting Center. C’était TOP et ça défoule bien ! 300 yens les 25 lancés. Vitesse 90km/h, ce n’est pas facile ! On n’a pas fait beaucoup de Home Run mais plutôt beaucoup des balles rasantes… Les enfants préféraient de leurs côtés taper sur des crocodiles 🙂

On voit maintenant le Mont Fuji à 90% !!! Le ciel est complètement dégagé, il ne reste plus qu’un petit nuage au sommet. Il est 17h, le coucher du soleil approche, donc on rejoint le centre ville pour aller au point de vue de Kashi Kashi. Jérôme, Émilie et les enfants en téléphérique et nous à pied. On l’a déjà fait, c’est 25min. On monte vite vite vite pour les retrouver en haut… Une fois arrivé, personne… En fait, le téléphérique était fermé mais on avait pas vu avant de les laisser pour prendre le chemin de randonnée.

Vraiment dommage pour eux car la vue est OUFFISSIME ! Pas aussi beau que la première fois, car il y a moins de neige, mais les couleurs sont très jolies et le petit nuage au sommet donne finalement un certain style 🙂

Du coup, on est vraiment SEUL et on peut prendre toutes les photos que l’on veut et profiter de la vue tranquillement :-). Pas trop quand même car Jérôme et Émilie nous attendent en bas, du coup on est descendu en courant !

Voilà qui achève une belle journée sportive, avec une météo finalement pas si mal. Belle journée ? Oui et non. Car en allant au terminal de bus, on a appris que le bus de nuit qu’on souhaitait prendre, dans deux jours, pour Kyoto était plein ! On a complètement oublié de réservé ces foutus billets de bus. Avec la Golden Week (période de 10 jours où tout le Japon est en vacances), c’est impossible de trouver une place. Tout est plein jusqu’à la fin du monde ! Nos JR Pass, valide 28 jours, expirent prochainement et le prix d’un billet de train pour Kyoto coûte un bras et deux yeux. Dans un budget tour du monde, ce n’est pas l’idéal. Après avoir tourné le problème dans tous les sens, on a finalement opté pour le choix suivant : retour à Tokyo en bus le lendemain, puis Shinkansen vers Kyoto. On perdra une nuit d’hôtel à Kawaguchiko, car l’hôtel était déjà réservé sur booking, et on devra payer une nuit supplémentaire à Kyoto. C’était la meilleure des pires solutions. Enfin, une nouvelle mauvaise n’arrivant jamais seule, j’ai perdu mon bracelet « Cambodia » auquel je m’étais vraiment attaché…  😦 😦

Jour 2 – Fugi Q Highland

Cette fois la météo annonce de la pluie, donc aucune chance de voir le Mont Fuji. Du coup, pas de randonnée à vélo mais plutôt, pour fêter les deux ans de Maël, le parc d’attraction de FujiQ Highland ! Pour s’y rendre, on prendra la navette gratuite depuis la gare de Kawaguchiko.

Le parc n’est pas aussi grand que Disney ou Asterix mais il est condensé et optimisé ! Pour les tickets, on a le choix : soit un pass journée à 5700 yens, ce qui est pas donné, soit prendre une entrée gratuite et ensuite on paye à l’attraction. Mais vu le prix des bonnes attractions, genre 1500 yens, le pass journée est vite rentabilisé. Après nos déboires de bus de nuit, le budget est plus restreint. Donc pour nous ça sera entrée gratuite sans attractions. Ce système d’entrée gratuite et attractions payantes est vraiment bien car au moins on peut passer la journée avec Jérôme, Émilie et les enfants sans se ruiner.

Finalement la pluie n’est pas de la partie et on a même le droit à des éclaircies. On a vraiment de la chance.

Il y a un grand espace d’attractions pour les enfants un peu à l’écart, ce qui permet d’être tranquille. Il y a de la musique et des jeux rigolos, ça me fait penser au « Flic de Beverly Hills 2« . Il ne manque plus que Axel Foley !

Le fait de payer à l’attraction c’est pas mal, cela permet de pas trop dépenser, par contre avec les enfants c’est la misère. Les enfants ne peuvent pas faire les attractions tout seul donc il faut les accompagner… Donc payer l’attraction. C’est un peu abusé de faire payer aux parents le manège ou la balade en bateau juste pour accompagner leurs enfants.

C’est vraiment le seul point négatif de ce parc car pour le reste ça semble vraiment top ! Les attractions à sensation fortes ont l’air dingues ! Un peu comme à EuropaPark. En plus, il n’y a vraiment personne aujourd’hui.

En milieu d’après-midi on a laissé Jérôme, Émilie et les enfants pour prendre le bus vers Tokyo. On les retrouvera dans 2 jours à Kyoto.

Il était écrit que notre poisse nous poursuive un peu. A 5km de la Tokyo Station, le bus a un accrochage avec une autre voiture… On a perdu 1h30 et on a changé de bus. Du coup, on a eu de mega justesse le Shinkansen pour Kyoto de 19h, alors qu’on devait prendre initialement celui de 17h30.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :