3 jours à El Calafate

Après un long, long, long trajet en bus depuis Bariloche, on arrive enfin à El Calafate. A Bariloche on aura attendu le bus plus d’une heure dans le froid. Mais bordel qu’est-ce qu’il foutait ?!?!?! Du coup, Ria s’est endormi dehors… 🙂

On pensait être bien installé… Perdu !! C’est un vieux bus, beaucoup moins confortable que les précédents. Vu la durée du trajet, 26h, et surtout le prix, 120 euros par personne, on s’attendait vraiment à mieux. On est vraiment dégoûté. On est parti avec 1h15 de retard. Bref, la totale !!! La compagnie Marga ne nous laissera pas que des bons souvenirs ! On aura pendant le voyage un gâteau et un mini sandwich. Moue moue… Cette compagnie a de la chance d’être la seule à desservir El Calafate depuis Bariloche. Enfin, c’est ce qu’on croyait car il y avait aussi apparemment Chalten Travel. Tant pis.

Jour 1 – Découverte de la ville

C’est donc un peu avant 11h que l’on arrive au terminal de bus de El Calafate. Notre première mission est de prendre des renseignements sur les horaires des bus, auprès des différentes agences, pour aller au Lago Roca, au Perito Moreno et à El Chalten. Une fois tout ça en poche, on se rendra à notre Airbnb, à 300m. On avait choisi volontairement un hôtel proche du terminal car on va prendre le bus tous les jours et le centre-ville est à 1.5km.

Une fois pris possession de notre chambre, on se dirige dans le centre-ville pour s’y balader un peu. C’est une ville qui ne semble vivre que du tourisme. Une grande avenue principale avec pleins de magasins et de restaurants.

Cela sera l’occasion également de sortir un peu de la ville et d’aller marcher le long du Lago Argentino. Très agréable et reposant. Loin de tout et avec uniquement le vent qui nous accompagne.

De retour en ville, on ira également, bien malgré nous, dans quelques boutiques à souvenirs, qui sont ABSOLUMENT hors de prix ! Trois ou quatre fois plus cher que dans le nord. Ça fait cher le t-shirt… Du coup, je me rabattrai sur un bon chocolat chaud 🙂

La journée se terminera au restaurant Isabel, recommandé par notre hôte. La viande et les pommes de terre étaient très bonnes et pas très cher. Cela dit, la viande de Alto el Fuego de Bariloche était nettement au dessus.

Jour 2 – Lago Roca

Une bonne nuit de sommeil, en tout cas meilleure que celle dans le bus, et on va au terminal pour prendre une navette en direction de Lago Roca ! Il n’y a qu’un départ par jour et chaque jour est attribué à une compagnie différente. Le mardi, c’est donc la compagnie Andesmar !

Le trajet durera 1h40, dont presque 45min de sentier qui est loin d’être optimal pour une camionnette. Mais cela nous permettra d’apercevoir les nombreux lièvres qui bondissent au bord de la route. C’est parti pour une longue randonnée ! 4.5km, 1000m de dénivelé positif. Ça risque de piquer un peu…

Le sentier commence par un long long long zigzag qui nous offre un splendide panorama sur le Lago Roca et également, au loin, sur le Perito Moreno. On a prévu de le faire demain mais on peut déjà voir qu’il est impressionnant d’aussi loin (20km à vol d’oiseau). On a de la chance car le ciel est nuageux mais nous permet tout de même de voir le paysage.

Une fois la partie zigzag terminée, on attaque une portion beaucoup plus raide. D’ailleurs Ria l’a bien remarqué… 🙂 On continue notre ascension pour atteindre les premières portions de neige. L’occasion de faire quelques batailles avec Ria, que bien évidemment elle perdra :-). Aux bons souvenirs de la randonnée à El Bolson, Cerro Piltriquitron. Les nuages sont de plus en plus denses et on a même le droit à quelques gouttes de pluie et, un peu plus tard, quelques flocons de neige. La visibilité est réduite et on ne distingue même plus les montagnes qui nous entourent. Les derniers hectomètres sont plus pentus et un peu plus glissants, non pas à cause de la neige mais de la terre et des cailloux.

Après 2h30 de montée continue on arrive enfin. La vue est tout de même magnifique au sommet du Cerro de Los Cristales.

Cependant, cela sera de courte durée. Juste le temps de prendre quelques photos et les nuages reprennent le dessus. Un brouillard quasiment total qui permet à Ria de reprendre quelques forces avec un excellentissime sandwich pain de mie / saucisson. On patientera bien 30min en espérant avoir quelques éclaircies. En vain. Du coup, c’est parti pour le chemin retour, et bizarrement Ria va un peu plus vite.

Et étrangement, plus on descendait et plus le brouillard s’estompait et on pouvait de nouveau profiter de la vue. Finalement, est-ce qu’on avait besoin d’aller tout en haut ?… 🙂 1h50 plus tard, et une interminable descente en zigzag, nous voilà revenus au point de départ.

On prend ensuite le chemin du camping Lago Roca, à 2km, où nous attendait notre chauffeur. On en profitera pour manger une « petite » salade, pas extra mais qui redonne des forces (mais bien moins bon que notre pain de mie / saucisson tout de même !).

C’est vers 16h30 que l’on reprendra la route pour El Calafate. Et je dois dire que je regrette vraiment de ne pas avoir de voiture ici car les paysages sont absolument MAGNIFIQUES ! Notre chauffeur s’arrêtait gentiment pour que l’on puisse prendre des photos. Ils nous a même montré au loin des autruches et un Tatou velu (ou bien Zaedyus Pichi) !! Mais le sommet de la pyramide des paysages c’était quand même la vue de dingue, que dis-je, grandiose sur le Lago Argentino. Pfffiiiou la couleur, bleu turquoise, est sublime. A part aux îles Cook, on a jamais vu  une étendue d’eau de cette couleur.

Une fois de retour en centre-ville, on file faire des courses. En effet, il semblerait qu’à El Chalten, notre prochaine destination, il soit très compliqué de s’approvisionner à moindre coût. Du coup, on prend les devant, dans un supermarché rempli de touristes ! C’est ouf, on se croirait dans une station de ski !!

Pour terminer la journée, on mangera une bonne pizza au restaurant Napoléon.

Jour 3 – Perito Moreno

Dernier jour à El Calafate. Et quel jour ! Après avoir fait 1h30 de bus, on arrive sur le site du Perito Moreno.

« Mesdames, messieurs, veuillez attacher vos ceintures, décollage immédiat« . Voici le Perito Moreno, en hommage à l’explorateur qui a étudié cette région au 19ème siècle, Francisco Pascacio Moreno. Le mot « Perito » signifiant « expert« . Quelques chiffres sur ce monstre de glace. Environ 70m au dessus de la surface, 700m de profondeur à certains endroits, 30km de long, 5km de large, 250km² de superficie. Il est directement rattaché aux Cerro Perito Moreno et Cerro Pietrobeli. Il fait partie comme le glacier Viedma et le Fitz Roy du Parc National Los Glacieres.

Il y a plusieurs kilomètres de passerelle (couleur bleu, rouge, verte et jaune) qui longent le glacier et qui offrent différents points de vue d’en bas, d’en haut et des côtés. Bon, il ne faut pas se leurrer, le site est mega touristique et l’ensemble des plates-formes est bondé. Mais bon, avec de la patience, n’est-ce pas Ria, on peut vite se retrouver seul ou presque sur un point de vue pendant quelques minutes.

De temps en temps, de petits ou d’énormes blocs de glace tombent dans l’eau et font un bruit du tonnerre ! C’est vraiment impressionnant ! Il faut vraiment être à l’affût pour le prendre en photo.

Étant donné qu’avec le réchauffement climatique on ne sait pas combien de temps le glacier existera encore, on a opté également pour une balade en bateau pour ne pas avoir de regret. Certes un peu cher, 1000 ARS (15 euros), mais ça vaut vraiment le coup car on s’approche pas mal du monstre. On n’est pas non plus au pied car avec les nombreux blocs de glaces qui tombent il est nécessaire d’avoir une distance de sécurité, mais tout de même assez proche.

On restera pas moins de 5h sur le site. Avant d’y aller je me disais « mais qu’est-ce qu’on va faire pendant 5h ?!?! ». Au final, c’était juste suffisant. Quand on profite du paysage, qu’on se pose au soleil, que l’on est à l’affût du moindre bruit ou craquement de glace et que l’on fait la balade en bateau, le temps passe très vite.

16h, c’est maintenant l’heure de rentrer à El Calafate, où un bus nous attend à 18h. Cela aura été un court séjour mais dépaysant et complètement différent de Bariloche. Prochaine destination : El Chalten !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :