Escapade à Nara

Après notre péripétie pour rejoindre Kyoto, et notre visite de la veille où on a pu retrouver nos compagnons de route, on a décidé de se rendre au pays des daims : Nara ! C’est sous un ciel nuageux que l’on s’y rend, à environ 1h de Kyoto. Pour y aller pendant la golden week, il faut être super motivé !! Le quai du train de la ligne JR est blin-dé ! Obligé d’attendre le train suivant qui sera rempli en 30 secondes chrono ! Vraiment incroyable de voir autant de monde. On dirait vraiment un jour de grève pendant une heure de pointe :-).

La ville de Nara a l’air sympa. Cependant, on n’a la fera pas car avec ces problèmes de trains, c’est vers 11h que l’on arrive ! Un peu tard pour profiter pleinement de la journée. Surtout que l’on doit faire quelques courses (nouilles, salades, riz) en sortant de la gare pour manger le midi car on n’avait rien prévu (on n’a pas été très prévoyant). Du coup, si on veut faire le tour du parc et des temples, il ne faut pas trop traîner. Il est possible de prendre plusieurs bus pour se rendre au parc, du coup, le flux de voyageurs s’éparpille un peu. Heureusement, car sinon cela aurait vraiment été galère.

C’est 20min plus tard que l’on arrive dans la grande allée qui mène au temple Kasuga Shrine. Et bizarrement, ou pas, c’est archi-bondé de monde ! On a rarement vu autant de touristes japonais réunis au même endroit.

Le parc de Nara est connu pour ces nombreux daims en liberté, et on peut dire que la légende est vraie ! Il y en a partout ! C’est super sympa à voir. Il était également possible d’acheter des petites galettes de céréales dans les nombreux petits stands pour leurs donner à manger. Ce n’est pas quelque chose que je cautionne, car nourrir les animaux c’est mal, mais au moins c’est toujours mieux que les masses de touristes asiatiques qui donnent tout et n’importe quoi (pain, gâteaux, bonbons, chocolat,…) !

C’est très très très très très très lentement que l’on a rejoint le temple Kasuga Shrine. En cause ? Maël, 2 ans, qui voulait absolument pousser la poussette. C’était tout à son honneur bien sûr mais cela a rendu la marche interminable. Parfois, on avait même l’impression de reculer ou de se dire « Tiens, on n’est pas déjà passé par là ? » 🙂 🙂 🙂 Cela nous a tout de même permis de profiter des nombreuses lanternes en pierres qui longent le sentier.

Le temple Kasuga Shrine était entièrement dans la forêt ce qui rendait cet endroit un peu mystique. Mais malheureusement pas de visite « interne » du temple. D’une part, c’était payant, environ 500 yens/ personne. Et d’autre part, le nombre impressionnant de touristes à l’intérieur nous a un peu refroidit.

Après notre marche « intense » du matin, l’appétit s’est fait sentir. Quoi de mieux qu’un bon plat acheté au supermarché dégusté sur un parking ? 🙂 Et oui, il n’y avait malheureusement pas, ou très peu, d’endroit où se poser pour manger. C’est bien sûr de loin le meilleur repas de notre séjour au Japon… 😦 Mais bon, on a pu le « déguster » en compagnie de quelques daims qui étaient venus gentiment nous rendre visite…ou bien essayer de piquer nos sacs ! Vu comme c’était « bon », pas sûr qu’ils auraient appréciés 🙂 :).

Après ce « festin », on a prit la direction d’un autre lieu emblématique, le temple Todaiji. Avant de passer les immenses portes, on a du emprunter une longue allée commerçante… qui était MEGA cher ! J’en ai vu des arnaques mais là on touche le haut du panier ! Une casquette qui vaut 1500 dans le quartier très touristique de Asakusa à Tokyo, était vendue 2300 ici ! Ce n’est certainement pas l’endroit pour revenir avec un tas de souvenirs du Japon même si cela est souvent très tentant.

Une fois payé l’entrée du temple, 600 yens / personne, on a pu en profité un peu. Le temple Todaiji abrite le bâtiment Daibutsu-den, connu pour être la plus grande construction en bois du monde, et hébergeant également le Grand Bouddha assis en bronze. 18m de haut et 250 tonnes, c’est une « petite » statuette imposante qui semble être l’un des plus vieux Bouddha puisque sa construction remonte au VIIIe siècle, quand Nara était encore la capitale du Japon.

Bien évidemment, visiter le temple sans « trop de monde » est utopique. L’intérieur était plein à craquer ! Il est difficile de réellement apprécier ces moments quand il y a autant de foule dans un si petit endroit.

La foule justement il n’y en avait pas du tout pour notre prochaine visite : le jardin Isuien. L’entrée, 900 yens / personne, fait pas mal réfléchir et on doit dire que l’on a longtemps hésité. Et bien, la somme investit en valait vraiment la peine ! Ce jardin japonais était magnifique !! Un court d’eau, une colline, une roue, une forêt,… Très agréable de s’y promener et surtout très reposant ! Par contre, le musée qui est à côté, et qui est inclus dans le prix du billet, ne vaut pas le peine de s’y arrêter.

C’est sur ce moment de « spiritualité » que s’achève notre balade à Nara. Très intéressante et à faire absolument malgré la montagne de touristes.

Après être rentré à l’hôtel, et avoir acheté un « super » repas au Fresco (sorte de supermarché) du coin pour le repas du soir, la soirée s’est un peu compliqué quand Maël s’est violemment ouvert le front sur un bord du lit. Du coup, les pompiers sont arrivés rapidement pour le soigner. Plus de peur que de mal. Ouf ! Demain, on se rendra dans le nord-ouest de Kyoto pour aller vers Arashiyama et sa forêt de bambous!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :