Ascension du Pico Austria

Après plusieurs jours d’acclimatation indispensables, et également le feu vert du dermatologue sur notre état, on a réservé une randonnée d’un jour, à l’agence Mountaineering Treking, pour aller au sommet du Pico Austria, à 5350m !

C’est à 8h15 que l’on retrouve notre guide Valerio. Un petit bonhomme mais avec un grand sourire.

Nous voilà partis… enfin presque car sortir de la ville n’est jamais très simple. Beaucoup de bouchons, des minivans de partout, des conducteurs un peu foufou, de multiples dos d’âne,… Bref, le bonheur absolu et aucun mal au cœur bien évidemment…

1h plus tard, on quitte l’asphalte pour prendre un chemin de terre, qui nous semblera interminable ! Au bon souvenir de la Gibb River Road 🙂 Mais en voiture, et non en 4×4, c’est pas la même histoire, surtout quand des lamas sont sur la route 🙂 . Fort heureusement, le paysage était absolument incroyable !!

C’est donc environ 2h après notre départ de La Paz, que l’on commence la randonnée ! L’altitude est actuellement de 4660m. Et les hostilités commencent dès le début avec une montée assez raide.

Pourtant, Valerio nous dit que c’est le chemin le plus facile, car l’autre accès est beaucoup plus dur !! Je ne préfère pas imaginer ce mur. Il fait assez chaud et un grand soleil nous accompagne pour l’instant.

Le décor est juste magnifique ! Des montagnes devant nous, des lagunes en contrebas, bleu foncé ou turquoises et des lamas.

On a rarement vu un paysage si beau. On se croirait au Népal, dans la descente du Thorung La.

En chemin, on fera la connaissance de deux français, avec qui on fera un bout d’ascension. Après, un léger plateau, une terrible montée nous emmènera au « Passage« , à 5000m.

Le temps s’est bien dégradé et maintenant il neige !!

Mais heureusement pour nous, il ne fait pas si froid. J’aurais souffert comme rarement j’ai souffert pendant cette montée. A faire des pauses tous les 50m pour reprendre mon souffle. Quelques difficultés respiratoires un peu mal à la tête et de rares nausées. A plusieurs reprises, je me suis assis en me demandant quand est-ce que je ferai demi-tour. J’ai même eu quelques larmes en pensant à un éventuel échec. Comme quoi on peut très bien se sentir mal malgré 1 Ironman, 1 Embrunman, des marathons et des ultra trail !! Ria, était à mes côtés et en pleine forme à m’encourager et me soutenir.

On s’est arrêté, encore une fois, dans la montée, à environ 20min du « Passage« , pour manger un délicieux plat de poulet /riz/carottes /petit pois préparé par notre guide, accompagné d’un verre de Coca-Cola. Cela m’a fait le plus grand bien. Bon, pas de là à le faire en courant, mais juste avancer sans trop souffrir.

Une fois arrivé au « Passage« , le vue est magnifique avec un lagon en contrebas, et un temps plus clair.

On était à 5100m et plus que 250m de D+. Cela serait bête d’être arrivé jusqu’ici et d’abandonner. Cette dernière portion était assez dure également mais avec le sommet en ligne de mire, c’est plus facile. On lâche pas et on continue le sommet est tout proche !!! AHHHAHA

Plus que quelques mètres et nous voilà arrivés au sommet ! 4h d’effort auront été nécessaires mais cela vaut clairement le coup. ÉPOUSTOUFLANT ! La vue à 360 degrés est MAGISTRALE ! Plusieurs lagunes bleu foncé ou bleu clair, un désert et une vue sur le mont Huayna Potosi à 6088m. Et bizarrement, il ne faisait pas si froid. On est resté assez longtemps à prendre des photos et profiter du paysage.

Le retour aura été bien plus rapide, environ 2h, mais tout aussi beau ! On est passé par un autre chemin pour descendre au niveau de la lagune, avec en ligne de mire le Huayna Potosi

Et on fait connaissance avec Bourriquet et ses amis ! Ils étaient trop mignons et doux !!

Encore quelques flocons de neige, puis un grand soleil, et nous voilà de retour à la voiture.

Et là, un autre voyage interminable à commencer. 2h30 pour rentrer. Autant dire, qu’on en a profité pour réfléchir un peu… 🙂 On a quitté notre guide avec un bon pourboire, 100 Bs, avant d’aller recharger les batteries avec une pizza 🙂

Cette journée vraiment inoubliable. Tant au niveau des paysages absolument grandioses que de la difficulté, que jamais je ne pensais pouvoir ressentir, pour escalader cette montagne.

Le lendemain, on prendra la direction de Copacabana et Isla del Sol!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :