4 jours au Salar de Uyuni

Après notre court séjour à Tupiza, partagé entre la recherche d’une agence et une chouette balade à cheval, c’est aux aurores, 6h30 que notre Tito, et notre cuisinière privée Amelia, viennent nous chercher pour une excursion de 4 jours à travers le désert Bolivien.

Jour 1 – El Sillar, Laguna Morejon et Agjapampa

On prend tous les quatre (Ria, moi, Othmane et Manal) place dans le 4×4 de Tito, et nous voilà partis à l’aventure !

Environ 30min plus tard, on fait une pause pour le petit-déjeuner dans un super cadre ! Ce périple commence vraiment bien ! Un petit thé et une brioche avec vue sur les montagnes et les cactus de El Sillar.

On reprend ensuite la route en zigzag pour faire un nouvel arrêt, environ 30min plus tard à Agjanpampa, dans un décor encore plus surprenant !! Le désert à perte de vue et des lamas, qui sont bien difficiles à approcher car très peureux. Même avec ma vitesse de pointe légendaire, je n’arrive pas à les approcher.

A midi, on s’arrêtera pour manger dans un « pueblito« , un petit village nommé Cerellos. Déjà que les villages sont petits donc on vous laisse imaginer la taille d’un petit village. 🙂 Plusieurs autres groupes, de différentes agences, feront également une halte ici pour manger.

Le reste de l’après-midi, on fera pas mal de route. On s’arrêtera tout de même à plusieurs reprises pour faire des photos des paysages.

Des déserts, des montagnes, des volcans et des lagunes, le tout en atteignant une altitude maximum de 4855m pour voir la Laguna Morejon !

En étant spectateur de ça, on se dit que la Bolivie n’a rien a envier aux autres pays. Tito connaît assez bien les alentours et répond à toutes nos questions, et toujours avec le sourire.

On a de la chance car Othmane s’y connaît assez bien en photographie et du coup il nous donne plein de conseils ! Merci à lui ! C’est à la fin du voyage que l’on apprend à s’en servir… 🙂 Mieux vaut tard que jamais 🙂

Le soir, on dormira dans un « pueblito » Quetena Chico. On sera tous les quatre dans la chambre, que l’on pourra choisir car il y avait peu de monde. C’est convivial et c’est sympa. Le repas, préparé par Amelia, n’est pas au niveau du Fouquets mais on s’en contentera 🙂

Jour 2 – Laguna Hedionda, Kollpa, Blanca, Verde et Colorada

Une nuit moyenne et un petit déjeuner moyen, et nous voilà partis à 6h45.

Après un rapide arrêt à la Laguna Hedionda, où il faisait déjà super froid, on file ensuite au Laguna Kollpa.

Super beau rien à dire là-dessus, avec de beaux flamants rose au centre. Par contre, ce qu’on a beaucoup moins apprécié, c’est le vent et le froid polaire qu’il faisait ! A la limite du supportable ! Et pour couronner le tout, notre guide, qui savait qu’on aimait bien marcher, croyant bien faire, nous laisse devant la lagune et va se garer 1km plus loin ! En temps normal, c’était parfait pour profiter du moment, mais là c’était juste pas possible !! Othmane et Manal lui ont « gentiment » fait comprendre 🙂

Le combo Laguna Blanca et Laguna Verde nous attend ! J’attendais tellement ce moment que je dois dire que j’ai été un peu déçu. La Blanca est bien mais pas top.

La Verde était vraiment magnifique ! Une couleur verte qui contraste avec le ciel bleu et le volcan Licancabur juste à côté. Cependant, il y avait un vent à décoller du papier peint ! C’était ouf ! On s’envolait presque !! Du coup, difficile d’apprécier ce moment. Dommage.

Fort heureusement, la route pour y arriver était SUBLIME, avec le désert DALI, qui est le panorama d’une chaîne de montagnes. Vraiment très très très beau et avec des couleurs de partout, on dirait vraiment une peinture. J’ai pu initier Manal aux sauts photogéniques, mais elle a encore des progrès à faire 🙂

Ensuite, on file manger près des sources d’eau chaudes « porques termas« . Il y a un monde de dingue ici ! Après un long moment d’hésitation, on décide finalement de ne pas faire un plouf dans le bassin. Non pas que ce soit cher, 6 Bs, mais le monde, le vent et le froid ont eu raison de nous. Dommage, le décor était pourtant chouette !

On attaque maintenant LE SPOT de la journée, Laguna Colorada. Après ma petite déception de Laguna Verde, je ne m’attendais pas à quelque chose de si beau.

OUAH, OUAH et RE-OUAH !! De tous nos voyages on a rarement vu quelque chose de si beau. Des montagnes, des volcans, deux lagons rose, des flamands rose et un ciel bleu. On a bien dû rester 1h30 à admirer le paysage et surtout prendre des photos ! Une chose est sûr, ce paysage restera gravé dans nos mémoires à tout jamais.

Othmane et Manal ont voulu nous imiter sur le saut photogénique… Ya du boulot ! 🙂 🙂 🙂

Il nous a fallu environ 2h pour rejoindre notre campement, sur une route loin d’être optimale : cailloux, trous, sable,… Au bon souvenirs de la Gibb River Road!! J’aurai tellement aimé conduire ici car les paysages changent souvent et sont tous aussi bien les uns que les autres. C’est incroyable ! Enfin, sauf pour Othmane et Manal… 🙂 🙂

On en profitera pour faire une courte pause aux geysers. Avec le vent qui souffle, on respire pas mal de souffre, c’est vraiment une odeur dégueulasse 🙂

Une fois arrivé « a la casa » dans le village de Villar Mar, on a encore le privilège de choisir notre chambre pour tous les 4. S’en est suivi, un petit thé et gâteaux avant de manger un délicieux plat local, le Piqué Macho. Un mélange de poivrons, oignons, viande, œuf et… frites. Va savoir ce que les frites viennent faire ici ! 🙂 Tito en a profité pour nous raconter quelques histoires sur la Bolivie. Par exemple comment l’Argentine, il y a fort longtemps, a récupéré des territoires de la Bolivie en les échangeant contre des chevaux. Dire qu’auparavant, les régions de Salta et Iguazu faisaient parties de la Bolivie. Il nous a raconté également ce qu’a fait le président Evo pour le pays. Une discussion vraiment très intéressante !

Jour 3 – Laguna Vinto, Copa de Mundo et Canyon Acaconda

Une nuit vraiment reposante !!! Cela fait longtemps qu’on avait pas dormi aussi bien 🙂

Petit-déjeuner et on part en direction de « la Copa de Mundo« . Moue, une rapide ressemblance et il faut beaucoup d’imagination. C’est pas pour demain que la Bolivie soulèvera la Coupe du Monde… 🙂 🙂

Par contre le « dromadaire » est vraiment réaliste, c’est ouf ! Ce qui est ouf aussi c’est les gens qui s’approprient le site ! Du coup, bah tant que les filles « relous » n’ont pas terminé d’escalader, tout le monde attend pour prendre des photos… GRRRR

Ensuite, un peu plus loin, on a escaladé, dans la vallée Italia Perdida, sans gêner personne, des rochers avec un point de vue absolument SENSATIONNEL, et une vue sur la Laguna Vinto. On est resté trèeees longtemps à prendre des photos. L’un des plus beaux point de vue qu’on ait vu depuis le début de notre tour du monde!

S’en est suivi un petit arrêt à la Laguna Vinto, où on a pu approcher les lamas de très près. La piste est toujours des plus difficiles mais le paysage est vraiment super beau et le temps passe vite.

Avant d’aller manger, on a fait un arrêt au Canyon d’Anaconda. OUCH !! La vue est encore une fois incroyable ! Un concurrent de taille contre Kings Canyon en Australie. Il y avait cependant beaucoup beaucoup de vent et du coup ma casquette s’est envolée !! Tito me dit « ah terminado ». Oue bah il me connaît pas lui ! Je suis descendu dans le canyon pour sauver ma précieuse casquette du Japon.

Maintenant à table ! Au menu : du riz, des crudités et une spécialité à base de légumes et pommes de terre. Très très bon !

Durant le reste de l’après-midi, on ne fera que de la voiture pour rejoindre l’hôtel de sel. Mais quel décor encore une fois au son des Red Hot Chili Peppers! J’ai parfois l’impression de voir les courses poursuite dans Mad Max. On s’arrêtera tout de même à la Laguna Negra, qui est juste sombre et pas noir, pour une petite balade sympathique autour des lamas.

Juste avant d’arriver, on a fait un petit arrêt dans un « village » Julaca pour boire une bière au cactus. Très agréable de boire une boisson fraîche dans le désert !

Une fois arrivé à l’hôtel, on est réellement dans le désert ! Je donnerai tout pour avoir la même vue de chez moi !!!

Cependant, Othmane et Manal avait une toute petite chambre et des odeurs d’égout. Du coup, après plusieurs appels, Tito a trouvé une solution et on a changé d’hôtel ! Entre temps, j’ai tout de même pu faire une petite session running dans le Salar de Uyuni !! C’était vraiment top mais deux choses m’ont empêché de prendre vraiment du plaisir : l’altitude, super difficile de courir à 3660m, et le vent qui soufflait de ouf !!! Cela restera tout de même un bon souvenir mais moins beau que celui de Karijini.

On change donc d’hôtel, qui pour le coup est vraiment mieux, avec une bonne douche chaude !!! A peine le temps de déposer les sacs, que l’on file tous voir le coucher de soleil dans le Salar ! C’était vraiment INCROYABLE comme paysage !! Le désert à perte de vue et la montage Tunupa qui culmine à 5432m !

On est resté pendant un moment à faire des photos, ce qui nous donnait également des idées pour le lendemain.

Dernier repas et une dernière partie de cartes avant notre dernier jour d’excursion.

Jour 4 – Salar de Uyuni


Aïe !!! Un réveil à 4h45 ça pique !!! On prépare nos affaires et à 5h30 on file !! On roulera pendant une petite demie heure à travers le désert pour atteindre l’île aux cactus (qui porte vraiment bien son nom) !

Le temps d’aller au sommet, où il y a tout de même déjà pas mal de monde, et on arrive juste juste juste pour le lever du soleil. Les couleurs sont vraiment magnifiques !!! L’un des plus beaux que l’on ait vu ! On est resté une nouvelle fois très longtemps à prendre des photos. Maintenant que l’on est des « experts », on prend plus de temps avec les réglages :-).

On retourne ensuite au 4×4 pour prendre un super petit-déjeuner sur une petite table avec le Salar en face. Vraiment très agréable de manger dans le désert !

Avant de partir dans le désert, on fera une petite séance photo avec le volcan Tunupa en arrière plan.

Nous voilà maintenant parti pour LE moment pour lequel on a fait l’excursion, et que l’on attendait tant : la séance photo dans le Salar de Uyuni ! Le calme et le silence sont vraiment dingue, on a l’impression d’être seul au monde. Et le sel ressemble vraiment à de la neige.. Où sont mes skis ? 🙂

Bah mine de rien, on dirait pas comme ça, mais c’est super dur !!! Que se soit pour celui qui prend la photo et donne les instructions « un peu moins haut, un peu plus à droite mais pas trop, lève ta main et baisse ton pied,… », ou encore pour ceux qui font la pose qui peut parfois être vraiment épuisant. On en a tout de même réussi quelques unes 🙂 Tito et Amelia nous donnaient également des conseils et des idées.

On est resté environ 1h30 mais c’est vrai que j’aurai bien aimé resté plus longtemps. Mais bon, on va pas dormir là non plus.

On a roulé ensuite pendant bien 20min, dans ce décor de rêve, pour arriver à l’hôtel de sel, le premier qui a été construit. Il a été cependant abandonné et transformé en petit musée car apparemment les touristes laissaient derrière eux trop de déchets. Du coup, les gestionnaires du parc l’ont fermé pour éviter de polluer le site.

Une petite séance photo avec les pays que l’on a traversés, sauf Laos, Cambodge et Iles Cook qui n’y étaient pas.

C’est la dernière image du désert que l’on aura, notre 4×4 dans le désert total !

Il est maintenant l’heure d’aller manger notre dernier repas à Uyuni ! Au trophée de la ville la plus moche, Uyuni est bien placée! C’est ouf, c’est presque pire qu’au Laos !

Avant de se quitter, Tito nous a emmené au cimetière des trains, qui est juste à la sortie de la ville. Tout un tas de vieilles carcasses, datant pour certaines de plus d’un siècle, sont là, au milieu de nulle part et laissées à l’abandon.

Voilà, notre excursion touche à sa fin. On a passé vraiment 4 jours incroyables à travers le désert Bolivien. La beauté des paysages est montée crescendo au fil des jours pour atteindre son paroxysme au Salar. Mais de ce voyage, on retiendra également le point de vue geniallissime sur la Laguna Vinto et également la Laguna Colorada, dont la beauté était totalement inattendue.

On passera le reste de la journée avec nos compagnons de route, à boire un chocolat chaud, à jouer aux cartes et à manger une dernière pizza vraiment excellente chez Dona Isabela. On aura vraiment passé un super séjour avec eux. Merci à vous !

C’est maintenant l’heure de quitter la Bolivie. Demain matin, 5h30, on prendra un bus où un long trajet nous attend pour arriver à notre prochaine destination : le Chili !

Un commentaire sur “4 jours au Salar de Uyuni

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :