4 jours à Karijini National Park

Après un long périple de 700km depuis Coral Bay, et un arrêt dans la minuscule ville de Pataburdoo dans un square, où on aura tenté et réussi au bout d’une heure à faire cuire du riz sur la plancha, on arrive dans le seul camping gratuit avant l’entrée du parc de Karijini.

On mangera encore dans notre « salle à manger », et on dormira dans notre « palace », la voiture, car impossible de planter les sardines de la tente. Le sol était trop dur. 

Jour 1 – Mont Bruce

Un réveil matinal, comme toujours, et un petit déjeuner sur le parking du Mont Bruce, avant d’attaquer les 9km aller /retour qui nous mèneront au sommet.

Dès les premiers mètres, la randonnée est magique, et super bien indiquée ! Le chemin monte progressivement et on peut admirer le paysage qui est incroyable !!!
Quelques mouches également au passage mais rien comparé à Cape Range et Mandu Mandu Gorge.

On en a fait des randonnées depuis le temps. Au Népal, au Mont Blanc, au Vietnam… Mais celle-là est à coup sûr dans le top 5 ! Voir même top 3 !! OUCH ! Trop beau. Pendant toute l’ascension, on a à droite la vue sur la mine et à gauche sur les montagnes. On a aussi vu près de la mine un train de marchandises qui devait faire au moins 1km ou 2km de long !! Il y avait une centaine de wagons !! 

Il y a trois parties bien distincte pendant la montée. La première est facile avec un vrai sentier et une vue magnifique. La deuxième est beaucoup beaucoup plus technique, avec des passages tout de même un peu flippant dans les rochers. Il faut parfois escalader et marcher le long d’une corniche. Ria a joué les alpinistes. Enfin la dernière partie est dans les arbustes.

Après 2h10 de montée, on arrive enfin en haut. OUAHHHH ! La vue à 360 degrés est à couper le souffle !

Le désert entouré de montagnes. On continuera un peu plus loin sur la droite pour avoir un autre point de vue.

On est bien resté 1h30 là haut à bien profiter avant d’enchaîner par 1h30 de descente.

Ensuite, on a fait 50km pour rejoindre le Visitor Center, qui est vraiment très beau. Avec un petit musée parlant de la culture aborigène. On était venu ici pour le WiFi et surtout pour charger le pc et l’appareil photo… Bah finalement non. Pas de prise. Faudra faire sans les jours prochains car il n’y a apparemment aucune prise dans tout le parc, même au camping ! 

Après cet intermède, on a pris la direction de Hamersley Gorge pour dormir dans le « camping » gratuit qui est juste à côté, quand sur la route, en plein milieu de nul part, on croise un type qui marche avec un bidon d’eau et son VAN, plus loin, qui semble ne plus fonctionner. Pas de chance pour lui, aucun signal téléphonique dans cette zone et sur encore au moins 10km.

On se propose de l’emmener plus loin pour qu’il appelle quelqu’un et on le ramène ensuite à son VAN pour qu’il soit en sécurité. Il s’appelle Elliot, australien, et semble un peu à l’arrache, mais plutôt cool et sympa. Par contre, qu’est-ce qu’il pue !!! Un truc de dingue !! Quand il est parti de la voiture, l’odeur y est restée toute la nuit ! 

Ensuite, on a pris la « unsalted road » (route non goudronnée) sur 50km pour rejoindre le camping. Obligé de dégonfler les pneus à 30 psi. Et là, une véritable averse nous est tombée dessus. C’était pas facile de conduire surtout qu’il faisait nuit. Mais bon, on a fini tout de même par arriver à destination. On a pu déguster un excellent plat de riz aux crudités, et dormir dans la voiture, avec « la présence d’Elliot » . Pas de tente ce soir car apparemment de la pluie est prévue pour cette nuit. 

Jour 2 – Hamersley et Joffre

Après une bonne nuit dans la voiture, c’est sous un ciel gris gris qu’on se dirige vers Hamersley Gorge, à quelques kilomètres.

On patientera cependant dans la voiture pendant une bonne heure, histoire de laisser passer la pluie et de réparer cette fuc…ing GoPro, qui nous fait des siennes depuis quelques temps. Bien sûr on n’a pas réussi.

On est ensuite allé dans la gorge, qui est vraiment magnifique. Il y a plusieurs petits bassins.

Et sur la droite, après avoir fait un peu d’escalade, on est devant LE bassin de Hamersley. En dirait une immense baignoire, avec de l’eau bleu foncée, un jacuzzi. L’eau n’est pas si froide et sur la photo j’ai l’air serein… En fait pas du tout !! Je panique à mort !! Trop d’images de crocodiles ou de poissons tueurs me traversent l’esprit ! On ne voit absolument rien. Impossible de savoir s’il y a 2m ou 10m de profondeur et s’il y a des animaux dangereux dedans.

Une fois ce moment de stress intense terminé, on a pris la direction de Weano Gorge, à 60km. Et là.. « road closed« , à cause d’inondation apparemment. Trop dégoûté. Tant pis, on va à Joffre Gorge. Pareil. Vraiment pas de chance. Par contre, ici, Joffre n’est qu’à 1.5km. Du coup, on laisse la voiture on y va à pied

On se demande encore pourquoi cette route est fermée ! Il n’y a pas une goutte d’eau sur la route et elle est goudronnée !! Grrr En plus, la gorge est asséchée donc c’est moins spectaculaire. Mais ça nous permet de faire la randonnée pour aller tout en bas. Le chemin est loin, voire très loin, d’être simple avec encore pas mal d’escalade. Mais c’est magnifique

On retourne ensuite à la voiture et on roule en direction de Kalamina Gorge, qui est ouverte. Par contre la route n’est accessible qu’en 4×4, même si on verra des « fous » en voiture de ville et autre camping car. On fera une prière pour leurs pneus et leurs suspensions. 

La randonnée se fait uniquement dans la gorge, juste au bord de l’eau. C’est vraiment super beau. On se croirai dans Indiana Jones La dernière croisade. On avance, on avance et la pluie commence à faire son apparition, ce qui rend les rochers vraiment glissants. On s’arrêtera finalement à environ 400m avant la fin du chemin. On a croisé un suédois qui revenait et il nous a dit que c’était un peu galère (avec des passage de rivière où l’eau montait jusqu’aux cuisses !). Merci du conseil, dans ce cas demi tour ! 

15h30 maintenant, il faisait déjà bien sombre, il pleuvait fort et pourtant des gens, sûrement inconscients, fous, et avec des enfants, prenaient le chemin de la gorge. Non mais sérieux ! C’est pas Disney Land ! Ils sont dingues !

Une fois remonté dans la voiture, on a filé en direction du camping de Dales Gorges campground à environ 35km, toujours avec une « unsealed road« , et de bonnes grosses flaques qui ont légèrement salies Mia, ou Dundee 🙂

Pour ce camping, il fallait réserver par avance sur internet. On va à notre emplacement. 22AUD pour un emplacement et des toilettes… Pas d’électricité, pas de réseau téléphonique, pas de WiFi, pas de douches, un BBQ à 1km…. Moue… On a vu mieux et moins cher… Vu qu’il pleut toujours, on est resté dans la voiture, à regarder la série « Orange is a new Balck » . On y passe tellement de temps dans cette voiture (on y dort, on y mange) qu’on pense à y mettre du papier peint et y clouer quelques tableaux pour améliorer la décoration intérieure 🙂

Jour 3 – Dales Gorge, Circular Pool

C’est sous un ciel dégagé, ou du moins partiellement, qu’on est parti vers 8h à Circular Pool.

Le point de vue est sympa, mais descendre dans la gorge est vraiment mieux ! Par contre, c’est dingue le nombre d’arbres et de végétation qu’il y a en bas. Environ 400m aller/retour avant d’enchaîner avec un chemin dans Dales Gorge, environ 3km aller /retour, qui mène à Fortescue Falls.

Et CA c’était vraiment top ! Marcher dans le canyon, avec quelques passages pas faciles, où on cherche à tout prix à éviter de mouiller les chaussures, c’était trop bien ! Moi ça allait, par contre Ria avec ces petites jambes a eu certaines fois plus de difficultés 🙂

Pendant la balade, on a discuté, pendant au moins 45min, avec deux français qui étaient en vacances ici. Puis, un peu plus loin, on a revu un groupe de français en whv qu’on avait déjà vu a François Peron et Coral Bay. Re-papotage encore pendant 30min. Comme le monde est petit! 

Fortescue Falls est super beau. Le seul truc c’est que l’eau est marron! Cela donne vraiment pas envie de s’y baigner! Apparemment, en décembre, l’eau est turquoise et on peut facilement s’y baigner…. Dommage, on range nos maillots de bain 🙂

Cela ne nous empêche pas de prendre des photos même si pas mal de monde commence à arriver.

On continue le chemin jusqu’à Fern Pool. La cascade est belle et il y a même un promontoire pour sauter dans l’eau…marron ! Moi vivant, jamais je mets un pieds là dedans ! Je suis sûr qu’il doit y avoir des cadavres dedans :-). 

Mine de rien, cette balade nous aura pris au moins 3h30. Et comme il est l’heure de manger, on utilise le BBQ, ou plutôt la plancha, du parking. 40min pour uniquement faire chauffer de l’eau dans une mini casserole, on va appeler Guiness, je crois qu’on tient un record ! Cela n’empêche que c’est bon ! Même avec la farandole de mouches qui nous tourne autour. C’est sûr, on a dû en manger une par erreur (tant pis, ça fait quelques protéines c’est toujours ça :-)).

Ensuite on est allé au Visitor Center pour prier que la route vers Weano Gorge soit ouverte demain. Et finalement… Oui! Ahhh trop bien ! Sinon on aurait dû attendre un jour de plus. Petit brossage de dents, et on prend la direction de notre camping, le Roundabout Mountains Views, à 50km, près du Mont Bruce.

On plante la tente, et vu qu’il est encore tôt, je vais courir un peu. C’est l’une des plus belles sorties que j’ai jamais faite !! Courir dans le désert avec les montagnes à perte de vue, la route qui n’en finie plus et un super coucher de soleil. Je suis réellement dans la peau de Forrest Gump : « I just felt like running ». OUAH !!

Jour 4 – Weano Gorge, Handcock Gorge, Knox Gorge

Cette dernière journée dans le parc a été tout simplement INCROYABLE !!!

Tout commença avec un réveil aux aurores, ranger la tente et prendre la direction de Weano Gorge, et ces 13km de « unsealed road« .

Vers 8h, on a commencé par Handcock Gorge. Le canyon est MAGNIFIQUE !! Bon par contre, l’accès est loin d’être facile !

Après un descente relativement aisée, un vrai parcours du combattant nous attendait. On a dû traverser une rivière avec de l’eau jusqu’à la taille pour Ria, longer des parois et escalader des rochers glissants.

Mais le clou du spectacle est quand même la portion que l’on appelle « Spider Walk« ! Il ne faut pas être trop petit ! Ria en a fait les frais à l’aller. Les appuis sont plus glissants et moins stables. Du coup, elle a dû se résoudre à aller dans l’eau 🙂

Toutes ces épreuves, et ce décor à couper le souffle, pour au final arriver dans un splendide bassin ! Le Kermit Pool. J’ai fait trempette dans l’eau bleutée mais l’eau était glaciale !!! Séance de cryothérapie gratuite ! 

On aura été absolument seuls pendant tout ce temps 🙂

Au retour par contre on a croisé au moins 30 personnes ! Autant dire qu’il va y avoir de l’attente au « Spider Walk « . Et Ria a vaincu le spider walk cette fois 🙂

Une fois terminé, on a enchaîné avec le chemin, tout aussi escarpé, menant à Handrail Pool. Et là, le décor est tout aussi beau !

Et pour atteindre le bassin, il faut descendre à l’aide d’une rambarde ! Bien que l’eau bleue glaciale nous faisait les yeux doux, on a su résister pour ne pas y aller et ressortir en mode glaçon 🙂

Puis, direction les deux points de vue Oxer Lookout et Junction Pool Lookout. Une vue sur un canyon en forme de « U » splendide !

La « déception » aura été Weano Gorge, qui est bien mais sans plus. En même temps, avec ce que l’on venait de voir avant il fallait vraiment que ça envoi du lourd.

On pensait que nos yeux en avaient pris assez pour la journée. Bah perdu ! Une fois Weano Gorge terminée, on est allé à Knox Gorge.

La descente vaut son pesant de cacahuètes !! La Vache c’est raide !!! Et la vue, au bout de la randonnée, pique les yeux

C’est sur cette dernière image, gravée dans notre tête, que l’on quitte Karijini National Park. On utilise notre bidon de 20L d’essence car on est presque à sec ! Ici, il n’y a pas une station à moins de 100km autour, et il faut forcément sortir du parc, et donc se taper un aller retour. 

Pour l’instant, Karijini National Park, est vraiment notre MEGA coup de cœur ! Quatre jours plus beaux les uns que les autres. Impossible de ne retenir qu’un seul meilleur moment. Entre le Mont Bruce, Hamersley, Handcock, Handrail et Knox pfiouuu !!

Toutes les bonnes choses ont une fin. Il était trop tard pour rejoindre Port Hedland en une seule fois (350 km). Il est vivement déconseillé de conduire de nuit à cause des kangourous, vaches et dingos qui traversent la route. On a failli percuter un dingo. Ouf ! Du coup, on a dormi, encore dans la voiture, dans un endroits 5 étoiles : une aire de repos juste au bord de la route avec des « road train » qui circulent à fond toute la nuit… 

Demain on ira à Port Hedland pour faire quelques courses et ensuite directement Broome à 650km !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :